Distance
Distance
550 km
Dénivelé
Dénivelé
9 000 m
Portage
Portage
0.5 %
Altitude
Altitude max
848 m
Asphalte
Asphalte
24 %
Singles
Singles
23 %

Ce tour se joue à l’intérieur du département de l’Hérault. Entre les collines littorales et le piémont du Massif central, il parcourt les garrigues, les pinèdes, surplombe Minerve, puis la vallée d’Olargues, remonte la Passa Païs, contourne le lac du Salagou, escalade le mont Saint-Baudille (848 m), plonge vers Saint-Ghuilhem-le-Désert et la vallée de l’Hérault, puis contourne Montpellier avant de terminer par les collines de La Moure. Un peu moins de kilomètres que sur le 727, mais davantage de singles et beaucoup moins de plaine, le tour n’est en rien plus facile et il ne faut pas espérer le boucler plus vite.

Béssilles

Équipement

Pensé pour le VTT, le tour exige des pneus au minimum de 2.1 pouces pour avaler les passages caillouteux. Une fourche hydraulique ou de gros pneus restent souhaitables pour un plaisir maximum. Ce n’est pas un trace gravel !

Des pneus tubeless sont indispensables, les terrains rencontrés tant côté épines que cailloux n’étant pas compatibles avec les chambres à air.

Vu les forts pourcentages rencontrés presque tout au long de la trace, il est recommandé de rouler avec un développement d’au minimum 0,65 m (typiquement un VTT 29” avec un 32x50).

Dans le Midi, surtout dans les garrigues, les épineux aiment griffer les jambes. Prévoir des chaussettes hautes.

De nombreux points d’eau ponctuent le parcours, deux gourdes de 0,75 l suffisent, voire deux fois 1 l en été. En revanche, il peut être difficile de s’alimenter, donc bien anticiper de ce côté. Les points alimentation et d’eau sont listés sur la GoogleMap.

Difficulté

Le tour emprunte aussi souvent que possible des singles, avec des passages parfois techniques, voire un poil engagés. Il vaut mieux prendre cinq ou six jours, voire une semaine.

La trace minimise le poussage sans réussir à l’éliminer (12 km avec des pourcentages supérieurs à 10 %, 230 km de grimpette pour seulement 80 km de plaine). Il faudra parfois porter pour franchir quelques secteurs rocailleux (éviter les chaussures trop rigides). Certaines descentes peuvent être impressionnantes, surtout quand des pierres roulantes les transforment en piste de ski.

Essayez d’être le plus léger possible (moins de 20 kg de préférence).

Index IBP : 723

GPX/Cartes

Conseil

Essayez de dormir vers le col des Lavagnes pour pouvoir attaquer la descente vers Saint-Guilhem-le-Désert très tôt le matin, avant l’arrivée des premiers randonneurs, sinon c’est un calvaire pour tout le monde. Pour ne rien gâcher, il y a deux gîtes au col.